Funérailles d'un Professeur d'EPS en Nouvelle-Zélande.

Aka lors du décès d'un professeur d'EPS en Nouvelle-Zélande. Que dire de plus?....

Cliquez sur le titre du blog pour rafraîchir la page...

"Éduquer, ce n'est pas remplir des vases mais allumer des feux" Montaigne

SOMMAIRE DU BLOG: cliquez sur le thème choisi...

Sommaire du blog:

Nombre total de pages vues

C'EST LE NOMBRE TOTAL DE PAGES VUES SUR CE BLOG!...Ici c'est de l'info et du partage.
Elèves, si vous êtes de passage, prenez ce dont vous avez besoin.
Revenez voir, revoir et relire.

Chers élèves...

DES LA RENTREE...
Consultez les nouveaux référenciels du BAC...quelques changements à prévoir parfois.
Attention le niveau N4 est exigible à la fin de la terminale...le niveau N5 à la fin de la terminale EPS de complément...
Plus on avance, plus c'est difficile.
Signalez moi les erreurs possibles ou les documents obsolètes. Ca peut m'échapper... ;)

Et si nous vivions une ALERTE AU LYCEE ? (accident, incendie, risque chimique, nucléaire et ect.):
Retrouvez dans la marge à droite toutes les infos sur l'utilisation du défibrillateur (à la loge du lycée) et le MP3 de la sirène d'alerte aux populations en cas d'accident majeur.
Danse en première et terminale:

Danser à la manière de...
S'inspirer des créations chorégraphiques marquantes...



Nous évaluons en cours le niveau N4:



Etre compétent en danse au lycée...




Voici un lien où vous pourrez dénicher les modalités chorégraphiques les plus en phase avec votre inspiration et le thème d'étude choisi.

http://www.numeridanse.tv/fr









 vidéo:
Prendre des exemples de techniques dansées.




Musiques "Danse"...
REFERENCES DISCOGRAPHIQUES


MUSIQUES DE FILMS



Psychose ( Bernard Herrmann, 1960)
Orange mécanique (Extraits classiques, 1971)
Jonathan Livingstone le goéland (Neil Diamond, 1975)
Midnight express (Giorgio Moroder, 1978)
37°2 le matin (Gabriel Yared, 1986)
Le grand bleu (Luc Besson, 1988)
Barry Lindon (Extraits classiques, 1992)
1492, Christophe Colomb, (Vangelis, 1992)
La leçon de piano (Michaël Nyman, 1993)
Un air de famille (Philippe Eidel, 1996)
Microcosmos (Bruno Coulais, 1996)
Ca commence aujourd'hui (Louis Sclavis, 1999)
Requiem for a Dream ( Clint Mansell & The Kronos Quartet , 2000)
Parle avec elle (Alberto Iglesias, 2002)
L'odyssée de l'espèce (Yvan Cassar, 2003)
Matrix Revolutions, (2003)
La marche de l'empereur (Emilie Simon, 2005)
Narnia (Harry Gregson-Williams, 2005)
Pirates des caraïbes (Hans Zimmer, 2006)
Le fils du requin quatuor N° 1 et N° 2 (Bruno Coulais, in Rétrospective, 2008)



MUSIQUES DE SPECTACLES DE CIRQUE

Cirque du Soleil 
- Cirque du Soleil ((René Dupéré, Benoit Jutras, 1989)
- Nouvelle Expérience (René Dupéré, 1990)
- Saltimbanco (René Dupéré, 1992)
- Mystère (René Dupéré, 1994)
- Alegría (René Dupéré, 1994)

Cirque Plume 
- No animo mas anima (2001)
- Plic Ploc (2008)

La tribu Iota 
- Jean-Marc Zelwer (2000)



MUSIQUES DE COMEDIES MUSICALES

Notre dame de Paris (Plamondon, Cocciante, 1998)
Les 10 commandements (Chouraqui, Obispo, 2000)
Mozart (opéra rock, Davia, Cohen, 2008)



MUSIQUES DU MONDE

Hadouk Trio Live à FIP, 2003 ; Air Hadouk, 2010
Guem et Zaka ( Percussions, 1997; Best of percussion II, 2002)
DuOud ( Sérénade, 2008)
Manuel Marques, Les guitares du Portugal (2000)
Ekova
La légende des voix bulgares
Trio Soledonna
Les Tambours du Bronx
L' Orchestre national de Barbès ( ONB )
Rokia Traoré, Bowmboï (2003)
Lokua Kanza, Nkolo (2010)

MUSIQUES METISSES
Afro Celt Sound System
Lambarena, Bach to Africa
Mozart l'égyptien (Mozart musiques d'Egypte, 1997)
O'stravaganza (Vivaldi musiques celtes irlandaises, 2001)

MUSIQUES ELECTRONIQUES
Mirwais (Production)
Monolake (Plumbicon, 2006 ; Interstate remastered, 2007)
Olaf Bender (Feld, 2003)

COMPOSITEURS POUR CHOREGRAPHES
René Aubry 
- Blue lady (1983)
- Désirs parade (1986)
- Libre parcours (1988)
- Dérives (1989)
- Steppes (1990)
- La révolte des enfants (1991)
- Après la pluie (1993)
- Killer kid (1994)
- Ne m'oublie pas (1995)
- Signes (1997)
- Plaisirs d'amour (1998)
- Invités sur la terre (2001)
- Seuls au monde (2003)
- Malabar Princess (2004)
- Mémoires du futur (2006)
- Play time (2008)
- Refuges (2011)
Hugues Le Bars 
- 1789... et nous (1989)
- J'en ai marre (1991)
- Zinzin (1995)
- Musique pour Versailles (2001)
Louis Sclavis 
- Danses et autres scènes (1997)
Torgue et Houppin 
- Musiques pour Jean-Claude Gallotta (1984)
- Mammame (1985)
- Les Louves et Pandora (1985)
- Docteur Labbus (1988)
- Les mystères de Subal (1990)
- Amour-Légende (1992)
- Ulysse (1993)
- Voyageur immobile (1995)
- Vertiges (2001)
- Passages secrets (2007)
Ponsot et Schmidely
- Musiques pour Philippe Tréhet
Philip Glass 
- Dancepieces (1982, 1987)
Pour Découflé 
-Joseph Racaille pour Triton (1990)
- Hugues de Courson, Sébastien Libolt pour Decodex (1995)
Shazam (1998)
- Claire Diterzi, pour 2 Iris (2003)
- Labyala Nosfell, Pierre Le Bourgeois pour Octopus (2010)

COMPOSITEURS
Erik Satie 
- Gnossiennes, Gymnopédies, Piano works interprété par Anne Queffélec
Wim Mertens 
- Struggle for pleasure (1983)
- Close Cover (1983)
- The Power of theatrical madness (1984)
- Le ventre de l'architecte (1987)
- Vergessen (1988)
- Stratégie de la rupture (1991)
- Jardin clos (1996)
Yann Tiersen 
- La Valse des monstres (1995)
- Rue des cascades (1996)
- Le Phare (1998)
- Black session (1999)
- L'Absente (2001)
- Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (bande originale du film, 2001)
- C'était ici (2002)
- Good Bye, Lenin (bande originale du film, 2003)
- Les Retrouvailles (2005)
- Tabarly (bande originale du film, 2008)
- Dust Lane (2010)
Goran Bregovic 
- Le temps des gitans (1990)
- Arizona dream (1993)
- Underground (1995)
- Songbook (Compilation, 2000)
Pascal Comelade 
- Raggazin' the blues (1991)
- Un samedi sur la terre (1996)
Loreena Mac Kennitt 
- The visit (1991)
- The mask and the mirror (1994)
- The book of secrets (1997)
Lhasa 
- La Llorona (1997)
- The Living road (2003)
Norah Jones 
- Feels like home (2004)
Diana Krall 
- The girl in the other room (2004)
Ayo 
- Gravity at last (2008)
Gidon Kremer 
- Hommage à Piazzolla (1996)
Michel Portal 
- Turbulence (1987)
Jean-Philippe Goude 
- La divine nature des choses (1996)
Fiona Apple 
- When the pawn (1996)
Fred Frith 
- Gravity (1980)
John Surnam 
- Private City (1987)
Marc Perrone 
- Son éphémère passion (2004)
Micky Green 
- White tee-shirt (2007)
- Honky Tonk (2010)
Melody Gardot 
- My one and only thrill (2009)
François Fichu 
- Pour l'ouvrage pédagogique : «  La danse pour tous les enfants à l'école » (2009)

GROUPES
Dead Can Dance 
- Dead Can Dance (1984)
- Spleen and Ideal (1985)
- Within the Realm of a Dying Sun (1987)
- The Serpent's Egg (1988)
- Aion (1990)
- Into the Labyrinth (1993)
- Spiritchaser (1996)
Gotan Project 
- La Revancha del tango (2001)
- Inspiración Espiración (2004)
- Lunático (2006)
- Gotan Project Live (2008)
- Tango 3.0 (2010)
Kronos Quartet ( musique contemporaine)
- Winter was hard (1988)
- Lyric suite (2003)
Madredeus 
- Os dias da MadreDeus (1987)
- Existir (1990)
- O espirito da paz (1994)
- Ainda , ( bande originale de Lisbonne Story , 1995)
- O paraíso (1997)
- Movimento (2001)
- Euforia & Electronico (2002)
- Um amor infinito (2004)
- Faluas do tejo (2005)
Vaya con Dios 
- The best of (2004)
- The Promise (2004)
Rodrigo y Gabriella 
- 11 : 11 (2009)
Deep Forest 
- World Mix (1992)
The Art Of Noise 
- In no sense ? Nonsense ! (1987)
- The Best of Art of Noise (1992)


L'espace scénique:

Quel est-il? 

Le découpage de la scène permet d'exploiter un langage commun pour situer l'action de danse (9 parts). 
On utilise donc ensemble le schéma ci-dessous:


Avant-scène (AS) : désigne la zone la plus rapprochée de l’auditoire.
Lointain (LT) : désigne la zone la plus éloignée de l’auditoire.
Côté jardin (CJ) : désigne la zone située à la droite de l’interprète (à la gauche du metteur en scène).
Côté cour (CC) désigne la zone située à la gauche de l’interprète (à la droite du metteur en scène).
Centre de la scène (CS) : désigne la zone située à mi-chemin des positions AS, LT, CJ et CC – soit exactement au milieu de la scène!
ASCC, ASCJ, LTCC, LTCJ, CJCS, CCCS sont des raffinements des zones susmentionnées.

EXEMPLES DE  PROCEDES DE COMPOSITION d'une chorégraphie:

Le HASARD (ou ALEATOIRE):

Il s’agit de combiner les formes par tirage au sort.


L’ACCUMULATION :

Il s’agit de rajouter à partir d’une même séquence un geste supplémentaire, successivement…

La -REPETITION : Elle  permet d’accentuer un moment essentiel dans le propos.

Il s’agit de reproduire  x fois un geste ou une phrase corporelle.


L’INVERSION:

Il s’agit de reproduire une séquence gestuelle en la réalisant à l’envers.


La TRANSPOSITION:

Il s’agit de transformer un mouvement en le réalisant avec d’autres parties du corps, d’autres

caractéristiques spatiales (changement de direction, de hauteur, d’amplitude, de trajet…),

temporelles (modification de la vitesse du geste…) ou énergétiques (transformation de la force

du geste ou de sa continuité). Il est possible de combiner ces différents paramètres.

La FRAGMENTATION:

 Il s’agit de découper une séquence en plusieurs parties et de les combiner de diverses

manières.


L’UNISSON,  pour donner la force au propos.

La même forme, la même orientation pour l’ensemble du groupe


LE CANON, LA CASCADE,  pour donner un repère, conserver l’individualité.

L’exécution se fait en décalage (plus rapide dans la cascade) d’un groupe à l’autre, d’un groupe

au solo, d’un solo à un autre.


QUESTION-REPONSE  ou (ALTERNANCE)   dynamise la relation entre danseurs

entre 2 groupes, entre2 solo, entre un groupe et un solo...


La POLYPHONIE,   chacun sa proposition pour un même propos

Les formes sont différentes d’un danseur à l’autre, mais sont inspirées par un thème commun.


Le CONTRE POINT,

 Il peut être donné par un groupe pour mettre en valeur le solo.


Le CONTRASTE,

Il est mis en jeu dans le rapport au temps (vitesse lente – vitesse extême) , dans le rapport à

l'espace (un geste très ample –  réduit au minimum, . Il joue aussi sur les dynamismes ( dur -

doux)


L’AMPLIFICATION / RÉDUCTION,

 agit sur la variation de l'amplitude gestuelle ou les déplacements dans l'espace


LE DECROCHAGE : propose une rupture dans le déroulement.

Un élément intervient de façon inattendue :

l dans la qualité du mouvement

l dans l’espace, accessoire par exemple ou décor

l dans le son, par exemple le silence, ou voix off


ET D'AUTRES...

Multiplication

 Contraires

 Echo

 Dérision

 Distorsion

 Dispersion

 Symétrie

 Dissymétrie

 ............etc..

 PROCEDES ET EFFETS SUR LE SPECTATEUR...





Voici deux tableaux conçus par Sandrine Neulet, professeur EPS formatrice en danse, qui éclairent les rapports entre les différentes composantes d'une construction chorégraphique. 
(Documents gracieusement donnés lors d'un stage FPC Aix Marseille danse)




La GRILLE CHOREGRAPHIE:

La fiche "chorégraphie" (3 volets) du groupe élève qui a construit sa production: 
celle-ci permet la lecture de la chorégraphie par les évaluateurs mais aussi de structurer celle-ci en ayant les éléments de composition sous les yeux.
Elle est à rendre à la fin du cours précédant l'évaluation.
Elle permet aussi d'avoir une lecture critique des productions et d'être un élément formateur de la grille du "spectateur"...































Fiche d'analyse de la chorégraphie / Observateur (sur 3 points)
A remplir selon le groupe désigné le jour de la chorégraphie durant la présentation des deux passages)




AIDE A LA CREATION pour les élèves...

A partir d'un thème choisi par le groupe, exploiter la technique du Mind-map pour élaborer le contenu de la danse...

Déterminer les variations possibles à partir du thème sur le corps, le temps,  l'énergie, l'espace, et les relations.


 Par rapport à l'exploitation de l'espace...

CLIQUEZ SUR "MESSAGES PLUS ANCIENS!"
suste au dessus...