Funérailles d'un Professeur d'EPS en Nouvelle-Zélande.

Aka lors du décès d'un professeur d'EPS en Nouvelle-Zélande. Que dire de plus?....

Cliquez sur le titre du blog pour rafraîchir la page...

"Éduquer, ce n'est pas remplir des vases mais allumer des feux" Montaigne

SOMMAIRE DU BLOG: cliquez sur le thème choisi...

Sommaire du blog:

Nombre total de pages vues

C'EST LE NOMBRE TOTAL DE PAGES VUES SUR CE BLOG!...Ici c'est de l'info et du partage.
Elèves, si vous êtes de passage, prenez ce dont vous avez besoin.
Revenez voir, revoir et relire.

Chers élèves...

DES LA RENTREE...
Consultez les nouveaux référenciels du BAC...quelques changements à prévoir parfois.
Attention le niveau N4 est exigible à la fin de la terminale...le niveau N5 à la fin de la terminale EPS de complément...
Plus on avance, plus c'est difficile.
Signalez moi les erreurs possibles ou les documents obsolètes. Ca peut m'échapper... ;)

Et si nous vivions une ALERTE AU LYCEE ? (accident, incendie, risque chimique, nucléaire et ect.):
Retrouvez dans la marge à droite toutes les infos sur l'utilisation du défibrillateur (à la loge du lycée) et le MP3 de la sirène d'alerte aux populations en cas d'accident majeur.

ENTREE EN STAPS...LE SCANDALE!


Si vous avez des difficulté pour entrer en STAPS après votre BAC, utilisez cet argumentaire en envoyant un courrier avec accusé de réception au Recteur en menaçant de saisir le tribunal administratif en référé si vous n'avez pas gain de cause à l'amiable.

D’après le code de l’éducation, tous les bacheliers peuvent s’inscrire dans la filière universitaire de leur choix. La sélection n’existe pas à l’entrée de l’université. On trouve toutefois des filières pour lesquelles le nombre de demandes excède la capacité d’accueil. Le droit prévoit alors que le recteur se prononce « en fonction du domicile, de la situation de famille du candidat et des préférences » exprimées par celui-ci « selon la réglementation établie par le ministre chargé de l’enseignement supérieur ».
Juridiquement le ministère n’a pas établi de réglementation pour sélectionner les élèves des filières « sous tension ». Le tirage au sort existe de fait dans le logiciel d’admission post-bac (APB) mais n’est réglementé par aucun texte, ce qui est hors-la-loi. Si je saisi le tribunal administratif en référé, pour le juge, le fait que le plaignant ne soit pas retenu dans la filière demandée ne repose donc sur aucune « base légale ». Le tribunal va demander à l’université de réexaminer sa candidature.
Après avoir invalidé – comme d’autres juridictions –, la sélection entre les deux années du master en décembre 2015, le tribunal administratif de Bordeaux a considéré, le 16 juin dernier, que le tirage au sort pratiqué à l’entrée de la « fac » pour départager les candidats n’avait pas de fondement légal. L’affaire concerne un candidat à la filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) de l’Université de Bordeaux qui n’avait pas été retenu pour la rentrée 2015 à l’issue d’une telle procédure.
Bon courage!

Modèle de courrier adressé par un ancien élève du lycée 
A l’attention de Monsieur le  Recteur de l’académie
Objet : Recours gracieux
Madame, Monsieur le Recteur,
J'ai l'honneur de solliciter de votre haute bienveillance un recours gracieux concernant la décision du logiciel d’Admission Post Bac
J’ai appris, avec regret la décision des universités qui, malheureusement ne m’était en aucun cas favorable à mon intégration malgré mes références.
Ayant postulé sur des vœux dans les facultés de sport de Montpellier, Avignon, Marseille, Gap, Lyon (respectivement classées dans cet ordre) j’ai eu la surprise de constater qu’aucune d’entre elles n’a accepté ma candidature, sans qu’aucune raison valable ne soit identifiable. Ayant acquis un baccalauréat économique et social avec une mention assez bien et ayant suivi un enseignement sport de complément en obtenant la note de 16 sur 20 au BAC 2016, je revendique mon droit de lycéen d’être reçu dans une université des sciences et techniques des activités physique et sportive (STAPS).
En effet, si je me réfère au code de l’éducation, je constate que tous les bacheliers peuvent s’inscrire dans la filière universitaire de leur choix. Car la sélection n’existe pas à l’entrée de l’université. On trouve toutefois des filières pour lesquelles le nombre de demandes excède la capacité d’accueil. Mais le droit prévoit alors que le recteur se prononce « en fonction du domicile, de la situation de famille du candidat et des préférences » exprimées par celui-ci « selon la réglementation établie par le ministre chargé de l’enseignement supérieur ».
Juridiquement le ministère n’a pas établi de réglementation pour sélectionner les élèves des filières « sous tension ». Le tirage au sort existe de fait dans le logiciel d’admission post-bac (APB) mais n’est réglementé par aucun texte, ce qui est hors-la-loi. Si je saisi le tribunal administratif en référé, pour le juge, le fait que je ne sois pas retenu dans la filière demandée ne repose donc sur aucune « base légale ». Le tribunal va donc demander à l’université de réexaminer sa candidature…
Vous n’ignorez pas que, après avoir invalidé – comme d’autres juridictions –, la sélection entre les deux années du master en décembre 2015, le tribunal administratif de Bordeaux a considéré, le 16 juin dernier, que le tirage au sort pratiqué à l’entrée de la « fac » pour départager les candidats n’avait pas de fondement légal. L’affaire concerne un candidat à la filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) de l’Université de Bordeaux qui n’avait pas été retenu pour la rentrée 2015 à l’issue d’une telle procédure.
Voici mes arguments qui sont de nature à revoir la décision du logiciel Postbac.
Dans l’attente de votre réponse, qui me permettrai surtout de poursuivre mes recherches de logement le plus efficacement possible dans le but de rattraper le retard déjà accumulé, et sa connotation positive m’éviterait également d’avoir recours au tribunal administratif pour une décision finale qui renversera sans aucun doute cette décision d’exclusion qui va à l’encontre du droit français et qui me prime de mes droits individuels.

Croyez Monsieur Le recteur, à mes respectueuses salutations.


==================================


Enseignement de détermination EPS en SECONDE:


Enseignement d'exploration classe de seconde...










Enseignement de complément en EPS en PREMIERE et TERMINAlE

Cet enseignement s’adresse aux élèves qui souhaitent augmenter considérablement le volume horaire de leur cours d’EPS afin d’améliorer leurs performances et d’étendre leur domaine de compétence. Les élèves inscrits en EPS de complément ne peuvent pas suivre parallèlement l’option facultative. En plus des objectifs de l’enseignement commun, l’enseignement complémentaire se donne celui d’amener les élèves à adopter une attitude réflexive systématique dans la pratique de leurs activités. De même que celui de l’option facultative, mais de manière plus intensive, le programme d’EPS de complément porte particulièrement l’accent sur le développement de l’autonomie et de la responsabilité de l’élève dans la conduite d’un projet d’entraînement. Comme l’enseignement d’exploration en seconde, l’EPS de complément en première et terminale fait l’objet d’un enseignement scindé en trois axes : diversification et approfondissement des activités physiques (deux heures hebdomadaires), analyse réflexive (une heure hebdomadaire) et spécialisation (une heure hebdomadaire).


Évaluation de l'enseignement de complément:

Pour l'enseignement de complément, le contrôle en cours de formation est réalisé sur l'année de terminale. En cohérence avec les thèmes d'étude retenus, il s'organise en deux parties : 


- la première partie s'appuie sur la pratique de trois activités physiques sportives et artistiques (Apsa) relevant de trois compétences propres (CP) distinctes dont deux au moins sont issues de la liste nationale. Les notes de 0 à 20 points sont attribuées en référence au niveau 5 du référentiel de compétences attendues des programmes. Cette partie représente 60 % de la note finale, chaque Apsa y contribuant pour un tiers ;


- la seconde partie prend en compte l'engagement du candidat dans la réalisation d'une production individuelle et d'une production collective. Cette partie représente 40 % de la note finale. Chaque production y contribue pour moitié.
Les productions peuvent être de nature différente (dossiers, monographies, films, articles, spectacles, etc.) et révéler des compétences d'animateur (de séquences de cours, d'entraînement, etc.), d'organisateur (de rencontres, de spectacles, d'événements, etc.), de reporter (site internet, montages vidéo, journal, etc.).
L'association sportive constitue un cadre particulièrement favorable à la réalisation de ces productions. 


La production individuelle peut prendre appui sur le carnet individuel de l'élève qui rend compte de son parcours sur les deux années de l'enseignement de complément. 


Grille d'évaluation de la production collective (si l'élève choisi de réaliser une séance en cours d'EPS):
Grille d'évaluation du carnet de suivi:

en chantier...

La note finale sur 20 points est obtenue par la moyenne des cinq notes qui composent les deux parties de l'épreuve. Cette note sera arrondie au point entier le plus proche après harmonisation par la commission académique. Elle est transmise, à une date définie par le recteur, à la commission académique d'harmonisation et de proposition de notes selon des modalités fixées par l'échelon académique.
Ne peuvent s'inscrire à l'épreuve de complément :
- les candidats dispensés de l'épreuve obligatoire d'éducation physique et sportive ;
- les candidats à l'épreuve facultative d'éducation physique et sportive. 





Pour les élèves des classes de première et de terminale qui souhaitent compléter et approfondir les connaissances et compétences acquises en EPS. 

Objectifs
Par la pratique approfondie et équilibrée des activités physiques sportives et artistiques, par l’apport de connaissances pluridisciplinaires, l’usage d’outils technologiques et la réalisation de projets, l’enseignement de complément vise une formation pratique, exigeante et raisonnée. 

Il a pour vocation : - de faire découvrir aux élèves de nouveaux domaines : environnement, entraînement, santé, sport, commerce, information, sécurité, spectacle, etc. ; - de favoriser la connaissance des parcours de formation, des champs et des activités professionnels correspondants. 

Cet enseignement apportera des connaissances et des compétences utiles aux élèves qui se destinent aux études supérieures dans les domaines de l’enseignement, de la santé, de la sécurité, du sport, etc.

Composantes
Cet enseignement s’appuie sur cinq composantes : - la pratique, à un haut niveau d’expertise scolaire, d’Apsa diversifiées ;
 - l’apport de connaissances liées . aux déterminants biologiques, biomécaniques et psychologiques de l’activité physique, . aux évolutions techniques, technologiques, historiques et culturelles des Apsa, . aux déterminants sociologiques et économiques de la pratique physique et sportive, . aux conditions éthiques des pratiques ;

- l’utilisation d’outils technologiques utiles à la communication, la mesure, la sécurité, la création, l’observation, etc. ; 
- la réalisation de projets finalisés par des productions individuelles ou collectives dans différents champs : l’organisation, l’animation, l’entraînement, la recherche, l’arbitrage, la création d’événements, etc. ; - la sensibilisation à des qualifications liées aux métiers de l’enseignement, du sport, de l’animation, de la sécurité, etc. 

Chacune de ces cinq composantes ainsi que les contenus d’enseignement qui en découlent s’illustrent et s’articulent dans les huit thèmes d’étude suivants :
- Pleine nature, environnement et EPS 
- Entraînement et EPS 
- Santé et EPS 
- Affrontement et EPS
- Sécurité et EPS 
- Spectacle et EPS 
- Sciences et EPS 
- Mesure de la performance et EPS

Organisation de l’enseignement de complément
Un cursus sur deux ans
-  4 heures hebdomadaires pour chaque année de formation. 
La part des pratiques physiques et celle dévolue à l’apport de connaissances ou à la réalisation des productions doivent être fortement articulées. La part du temps consacrée aux pratiques physiques ne saurait être inférieure aux 2/3, ni supérieure aux 3/4 du volume global.

Un carnet individuel, renseigné par l’élève, doit permettre de rendre compte de son parcours sur les deux années de son cursus. 

Des thèmes d’étude choisis 
 3 thèmes d’étude qui doivent permettre la consolidation d’au moins 3 CP différentes et des 3 CMS. 
- Entraînement et EPS (musculation et sauvetage, dossier sur l'analyse de soi )
- Sécurité et EPS (musculation et sauvetage : obtenir et valider le "SST EPS", investissement AS escalade)
- Sciences et EPS (musculation et sauvetage)


Une pratique approfondie d’Apsa

Le niveau 5 est le niveau de compétences attendu en fin de terminale dans chacune des Apsa utilisées. 

Un projet de formation validé
L’enseignement de complément est formalisé par un projet nommé « projet d’enseignement de complément en EPS », est annexé au projet pédagogique. 
CLIQUEZ SUR "MESSAGES PLUS ANCIENS!"
suste au dessus...